Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emmanuel Macron est élu président de la République. Son élection n’est pas un plébiscite à un programme,  c'est même l'inverse. Le premier ministre et la composition du gouvernement sont symboliques du sens donné à l’action qu'il compte mener, ainsi que de la méthode qu'il compte employer. A noter que parmi les ministres, certains sont des anciens dirigeants du Medef, l’organisation des patrons du CAC 40, avec une de leurs  ex- DRH nommée au ministère du travail comme signe fort de l'offensive de classe et antisociale!

En toute logique, le premier chantier, c'est la casse du code du travail et de la protection sociale qu’Emmanuel Macron compte imposer, à coup d’ordonnances, sous l’injonction de Pierre Gattaz, pendant la période estivale. Mais il ne faut pas perdre de vue la suite, que sont tous les droits qui se rattachent à ces deux piliers, c'est à dire: les services publics, la politique de santé, le statut de fonctionnaires etc....Le recyclage des vieilles recettes libérales n’est nullement un signe de modernisme.  
Partout en Europe, en France et en Haute-Garonne,  ces politiques d’austérité donnent les mêmes résultats et alimentent la montée de l’extrême droite.
 
Dans la continuité de Sarkozy, Hollande et Valls, Emmanuel Macron et son gouvernement, représentent la violence de l'oligarchie des plus riches qui s'oppose  aux besoins et aux aspirations des salariés et du pays. Cette violence est leur seul  moyen pour tenter de contourner le débat et de désamorcer les mobilisations sociales dans la rue et dans les boîtes.
 
Face à cette violence et à cette urgence sociale, seule la mobilisation de masse et l'action partout dans les entreprises, les services publics et les administrations, imposeront un troisième tour social en capacité de faire changer les choses.  


Les organisations CGT, FSU, Solidaires de Haute-Garonne relaient le mot d'ordre national et  appellent leurs syndicats à s'unir pour construire l’union  des salariés. C’est  ce large rassemblement des salariés qui permet de lutter et d’aboutir sur les revendications. Les organisations CGT, FSU, SOLIDAIRES, UET  appellent à faire du 22 juin une première et grande journée de mobilisation interprofessionnelle. Public et privé tous ensemble !  

Tous ensemble et unis, exigeons  l’ouverture d’une négociation sociale résolument tournée vers le XXIème siècle portant notamment sur :  


 - la réduction du temps de travail à 32 heures et l’augmentation des salaires et des pensions de retraite ; 

- le renforcement du droit d’expression des salariés et d’intervention de leurs représentants ; l’amnistie pour les militants syndicaux et le respect des libertés syndicales ;   

- le renforcement des conventions collectives et le rétablissement de la hiérarchie des normes et du principe de faveur. 

- le maintien et le développement de la protection sociale, notamment de  notre sécurité sociale.
 
 - Le renforcement des services publics, du statut et des garanties des agents.

LE 22  JUIN, rassemblement unitaire et  interprofessionnel à partir de 12 h square Ch de gaulle (Métro Capitole) !

Tag(s) : #Communiqués CGT

Partager cet article

Repost 0