Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fonction publique pilotée par les Comptes publics – Le casting du premier gouvernement Macron

Publié le 17/05/2017 • Par Arnaud Garrigues Cédric Néau Delphine Gerbeau Gabriel Zignani Jean-Baptiste Forray Jean-Marc JoannèsMarie-Pierre Bourgeois Pierre Cheminade Romain Mazon • dans : A la une, Actualité Club finances, France, Toute l'actu RH

La fonction publique ne fait pas partie des intitulés ministériels du Gouvernement d'Edouard Philippe dévoilé le 17 mai 2017. Le sarkozyste Gérald Darmanin reprend cependant ce portefeuille au titre de "l'Action et des Comptes publics". Egalement absente des intitulés gouvernementaux, les collectivités territoriales passent sous l'égide du ministre de la Cohésion des Territoires, l'ex-PS Richard Ferrand

L’absence de ministre de la Fonction publique inquiète les agents

Il faudra attendre la confirmation des lettres de missions, mais en principe, c’est Gérald Darmanin, 35 ans, qui devrait être chargé de mettre en œuvre le programme « Fonction Publique » donné par Emmanuel Macron, au sein d’un ministère à double entrée : « Actions et comptes publics ».

Une absence remarquée et un intitulé qui pourrait être mal interprété par les fonctionnaires, dont le nombre devrait substantiellement baisser, selon le programme du président de la République. Et l’absence d’un secrétariat d’Etat dédié ne devrait pas rassurer…

Chez les syndicats, le message inquiète et, déjà, passe mal :  » l’Absence de la fonction publique dans les attributions n’est que provisoire, espérons-le  » tweete ainsi la CFDT.

« Quel symbole faut-il voir derrière l’absence de l’intitulé ‘fonction publique’ ? Qui sera notre interlocuteur ? Si notre ministre est celui de la cohésion des territoires, je doute que cela puisse rassembler les trois versants de la fonction publique », relève-t-on du côté de la FA-FPT.

La volonté d’afficher une certaine rupture l’a sans doute emporté sur ce qui aurait pu apparaître comme relevant de la logique et la recherche d’efficacité : quitte à nommer Annick Girardin dans son nouveau Gouvernement « ministre des outre mer », Edouard Philippe aurait pu aussi, au nom de la continuité et de la nécessité d’agir vite, conserver l’ancienne ministre de la fonction publique à son précédent poste…

Le nouveau ministre de l’Action et des Comptes publics a cependant donné ses premiers gages, lors de la passation de pouvoir avec Annick Girardin, en déclarant, selon France3 régions : « Les fonctionnaires sont, quels que soient leur statut et leur entrée dans la fonction publique, l’ossature de la République ». Il s’est aussi dit « très fier » que le président Emmanuel Macron lui « ait confié de servir (son) pays, les fonctionnaires » qui « connaissent l’intérêt général ».

Gérald Darmanin, un « Sarkoboy » à l’Action et aux Comptes publics

C’est un « sarkoboy », Gérald Darmanin, qui hérite du ministère de l’Action et des comptes publics. Lieutenant de l’ex-chef de l’Etat à la primaire de la droite et du centre, le jeune maire de Tourcoing (34 ans) est déjà un vieux routier de la politique, habitué à naviguer entre les icebergs.
Diplômé de l’IEP de Lille, ce Parisien a pris racine à Tourcoing dans le sillage de son mentor, le très droitier ancien député du Nord, Christian Vanneste dont il fut le collaborateur.

Doté d’un sens du contact hors-pair, Gérald Darmanin a vite fait son trou dans la cité nordiste, à coups de tapes dans le dos et de formules aux petits oignons. Nettement plus cultivé que la moyenne du personnel politique, ce petit-fils de harkis et fils d’un patron de bar et d’une femme de ménage se présente volontiers comme un gaulliste social.

L’ancien permanent de l’UMP s’est toujours revendiqué d’une droite populaire, du « métro à six heures du soir », selon la formule d’André Malraux. La suppression de 500 000 postes de fonctionnaires chère à François Fillon n’entrait très clairement pas dans ses plans. Gérald Darmanin s’est d’ailleurs désolidarisé sans peine du candidat mis en examen.

Il croit aux vertus du consensus depuis son élection, fin 2015, à la vice-présidence du conseil régional des Hauts-de-France grâce aux voix de gauche. Cet ancien séguiniste, dressé contre le traité de Maastricht et ses succédanés, s’est rapproché de l’aile centriste et européenne des Républicains, au point de basculer dans le camps Macron.

Il a ainsi fait le 7 avril, tribune commune avec les maires juppéistes de Châlons-en-Champagne et le Havre Benoist Apparu et le futur Premier ministre, Edouard Philippe.

Adversaire déclaré du cumul des mandats de parlementaire et de patron d’exécutif local, Gérald Darmanin a quitté le Palais Bourbon début 2016, à l’âge avancé de 33 ans. Ce qui ne l’empêche pas, depuis, de collectionner les (gros) mandats locaux. En sus de ses fonctions à la tête de la ville de Tourcoing et au sein de l’exécutif des Hauts-de-France, il occupe le poste de vice-président de la métropole européenne de Lille. Autant de mandats que Gérald Darmanin devrait confier à d’autres.

Au ministère de l’Action et des comptes publics, ce politique-né devra faire étalage de ses talents de négociateurs. L’absence de la fonction publique dans l’intitulé de son poste suscite déjà l’ire des organisations syndicales. L’UNSA-FP a été l’une des premières à dégainer.

Dans un communiqué, elle considère que « la réunion de l’action publique et des comptes publics dans un même ministère renvoie à un passé gouvernemental que l’on pensait révolu, où la RGPP avait réduit la politique de la fonction publique à une gestion mécanique par les seuls coûts ». Une manière aussi de rappeler le pedigree sarkozyste du titulaire du nouveau portefeuille…

Richard Ferrand, un fidèle aux Territoires

Après « l’Egalité des territoires », sous François Hollande, place à la « Cohésion des territoires » sous Emmanuel Macron. Pour piloter ce ministère des territoires, le nouveau chef de l’Etat a choisi l’un de ses proches : le socialiste Richard Ferrand, 54 ans, qui n’est autre que le premier parlementaire à l’avoir rejoint officiellement dès avril 2016.

Tag(s) : #Luttes Services Publics

Partager cet article

Repost 0