Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous avons recueilli les paroles de syndicalistes.

 

"Les provocations et annonces ne manquent pas, surtout après les primaires des Républicains et la course aux présidentielles. Chacun y va avec surenchère !"

 

Pour ces syndicalistes, Il y a donc urgence à engager le débat et stopper la propagation de poncifs dangereux, opposant certaines catégories de travailleurs : "les privilégiés que seraient les fonctionnaires"... et les salariés du privé".

 

"Alors que la crise économique s'accentue , les 500 plus riches français gagnent plus que l'état : 500 Milliards contre 300 Milliards ! L'évasion fiscale est aux environs de 80 Milliards par an et 10% des français les plus riches amassent plus de 130 Milliards d'euros. François Fillon d'annoncer avec mépris , si tôt vainqueur des primaires; qu'il faudra économiser 15 Milliards, en économisant 500 000  postes dans la fonction publique".

 

Depuis des années, la revendication de zone de vie chère est récurrente. :"aucune réponse positive n'est donnée. En dépit d'une population croissante depuis plusieurs années, peu de postes sont créés. Alors, on fait appel à des contractuels ou vacataires. Ce sont des postes précaires (de 15 à 16%). Le but est d'affaiblir les services publics (par exemple entretien des établissements, ménage...) pour aboutir à  l'externalisation de certains services livrés au privé. De plus cela coûte plus cher et met par exemple en péril le fonctionnement, les finances de certains hôpitaux.

 

Ainsi, par ce climat pathogène, on crée de l'angoisse, de la souffrance au travail en exerçant des pressions, en mettant les personnels en concurrence, en ne répondant pas aux revendications :

 

- L'augmentation significative des salaires alors que l'on accumule des pertes depuis 2010

 

- La revalorisation des filières et des corps à prédominance féminine : un salaire égal pour un travail à valeur égale

 

- Amélioration des conditions de travail comme par exemple les classes surchargées, le manque de formation continue dans l'éducation... Il faut une autre organisation du temps de travail qui prend en compte celui passé hors la classe.

 

- L e renforcement des garanties aux usagers d'un service public de pleine compétence et de proximité, alors que les moyens de transport publics font défaut. On assiste, sur le plan territorial et dans les hôpitaux à la "mutualisation" des services et des postes pour mieux les supprimer et faire des économies.

 

- La fin de la précarisation des emplois publics par un plan de titularisation...

 

"Se mobiliser pendant la campagne présidentielle"

 

Comment faire prendre conscience des dangers qui se profilent, que les inégalités n'ont jamais été aussi fortes, que le taux de travailleurs pauvres dans la fonction publique est en augmentation ?

 

Il faut agir au plus près des revendications avec l'ensemble des organisations syndicales . C'est un combat difficile!

 

Ce qui garantit l'unité c'est le fédéralisme, car, dans dans notre pays le taux de syndicalisation est trop faible. Ajouter à cela les pressions du MEDEF pour faire changer l'orientation de certains syndicats.  Donc, créer un rapport de force conséquent, se mobiliser lors de la campagne présidentielle et mettre en avant les questions sociales et des ajustements budgétaires, à l'instar de ce que firent les résistants, au Conseil National de la Résistance.

 

Nous avons en face de nous des hommes politiques de plus en plus libéraux, aux ordres de la politique monétaire européenne, alors que beaucoup de travailleurs sont en situation de souffrance. Solidarité, justice, santé...Non, il n'y a pas trop de fonctionnaires en France, la preuve  dans d'autres pays européens, même en Grande-Bretagne ou dans certains pays scandinaves le taux est égal ou supérieur. Ne pas se décourager, les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés ou une charge, ils permettent de construire une société plus équitable répondant aux besoins fondamentaux, du "bien vivre pour tous".

 

Référence :  "En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires" Bernadette Groison Les Éditions de l'Atelier

Tag(s) : #Communiqués CGT

Partager cet article

Repost 0