Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mairie de Toulouse: La CGT vire en tête

Société - Élections professionnelles

https://www.youtube.com/watch?v=pjk4-S2ojHE

La CGT a réussi un coup historique en devançant Force ouvrière dans les instances municipales./Photo DDM/ article La Depêche

Pour la première fois depuis 38 ans, le syndicat Force ouvrière n'est plus majoritaire à la mairie deToulouse. Il a été dépassé par la CGT lors des élections professionnelles. Du jamais vu…

«Hstorique» ! les sourires étaient de circonstances, hier, à la section CGT de la mairie de Toulouse, qui est arrivée en tête lors des élections professionnelles de jeudi, en devançant pour la première fois le jusqu'alors tout-puissant syndicat Force ouvrière, indéboulonnable depuis 38 ans. «C'est la fin d'un monopole, se félicite Laurent Gotti, le secrétaire général cégétiste, qui récompense un gros travail de terrain». Lui ne veut pas voir dans ce succès qu'une conséquence de la crise interne qui secoue Force ouvrières depuis quelques semaines et préfère noter que les agents contractuels, les plus précaires, ont voté en majorité pour la CGT. Pour les militants de la centrale ouvrière, le revers de FO «marque la fin d'un système de clientélisme qui avait imposé depuis des années une quasi-cogestion» avec les maires successifs.

«Pour être embauché ou pistonné, mieux valait avoir sa carte de FO», remarque un cadre. Une époque révolue ? La claque est en tout cas sévère pour les dirigeants de Force ouvrière qui ont adopté, hier, la méthode Coué. Dans le message envoyé aux adhérents, ils expliquent que «malgré les salissures», le syndicat reste «la principale force de la mairie de Toulouse». Ce qui est vrai si l'on additionne tous les suffrages au comité technique paritaire et aux commissions administratives paritaires. Au global, FO a recueilli 1 945 voix contre 1 917 à la CGT. Mais ce chiffre cache une réalité plus douloureuse.

Pour la première fois, la majorité au comité technique paritaire a basculé au bénéfice de la CGT. «Or c'est la véritable instance représentative, précise Laurent Gotti. C'est là que l'on parle embauches, organisation de services et que nous sommes consultés pour avis sur certains dossiers présentés ensuite au conseil municipal». Avec 1 027 voix, c'est bien la CGT qui arrive en tête, contre 1 004 à Force ouvrière, qui perd un siège. «Cela fait 649 voix de moins par rapport aux précédentes élections en 2008, constate Joël Arnaud, le trésorier adjoint de FO qui a osé porter plainte contre son secrétaire général André Falba pour abus de confiance et faire sécession. «Il manque les votes des 200 adhérents qui nous ont suivis et des délégués démissionnaires», assure le chef de file de la contestation interne». La crise à Force ouvrière ne fait peut-être que commencer.

Tag(s) : #Elections prof. 2014

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :