Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne pas céder de terrain!

Pour un 26 juin de mobilisations, de manifestations et de luttes

Tous ensembles, mobilisons-nous pour sa réussite !

Chères, Chers Camarades

Les résultats des élections européennes, confirment le rejet de l’austérité et de la politique de l’offre qui multiplient les cadeaux aux plus fortunés et enfoncent le monde du travail dans la misère. Alors qu’il devient urgent de dire stop, le Gouvernement fait le contraire et confirme sa volonté d’accélérer les réformes qui vont à l’encontre des intérêts de ceux qui par leur travail créent les richesses : les salariés.

Fragiliser les Services Publics et casser la Protection Sociale n’a qu’un seul but : privatiser pour augmenter les profits des actionnaires qui se servent de la crise pour en finir avec notre système social, notre sécu, nos retraites.

En tournant le dos à la lutte contre le chômage et en laissant diminuer le pouvoir d’achat, le Président de la République et le Gouvernement ouvrent toujours plus en grand, la montée du Front National.

La Cgt tire le signal d’alarme. Les mêmes qui ont provoqué la crise économique et sociale sont en train de l’aggraver d’une crise démocratique dont les salariés seront les premiers à payer les frais. Ainsi, après avoir limité les droits de recours des salariés dans les procédures de plans sociaux, le ministre du travail attaque à présent l’institution prudhommale en prétendant mettre un terme aux élections qui désignaient les représentants des salariés.

Pire! François REBSAMEN franchit un cap supplémentaire en annonçant qu’il va donner suite à la vieille revendication patronale de suspendre les seuils sociaux des entreprises qui instituent les DP, les CE et CHSCT. Le ministre pointe délibérément 130 années de luttes pour construire le droits des salariés et le droit syndical comme un ennemi du développement économique et social, de l’industrie et de l’emploi.

Annoncer de telles mesures qui visent à pointer les élus du personnel et les organisations de salariés parmi les causes du chômage de masse et de la baisse du pouvoir d’achat, relève de la politique du pire !!

Le lien est évident avec la relance d’une stratégie de criminalisation de l’action syndicale et de répression digne des années les plus noires. Notre région n’est pas épargnée avec les camarades de l’ANRAS et de NUTRIBIO notamment. Toucher à un(e) militant(e) de la CGT c’est s’attaquer à toute la CGT. N’en restons pas au slogan mais traduisons le par l’engagement, ne les laissons pas faire !

Plus que jamais, la Cgt revendique des droits nouveaux pour tous les salariés, quelle que soit la taille de leur entreprise. Et pour commencer, nous exigeons une Loi d’interdiction des licenciements pour toutes les entreprises qui font des bénéfices. Nous exigeons également l’amnistie des syndicalistes par la loi !!

Nous disons oui à une Europe de liberté, de droit, de justice et de conquête sociale ! L’’UD CGT 31 appelle l’ensemble des organisations à situer la mobilisation du 26 juin comme toutes les luttes et initiatives professionnelles, dans le cadre du combat contre l’accord en cours de négociations sur le marché transatlantique. Cette négociation se mène dans le plus grand secret au nom des pays constituant l’Union par des représentants qui ne sont ni élus ni connus des citoyens !!

Comme en 2005 avec le traité constitutionnel, la CGT en appelle à la mobilisation pour mettre en échec cette négociation qui menace une fois de plus la souveraineté des Etats et donc des peuples. Non, il n’est pas possible d’accepter la mise sous tutelle par les grandes multinationales de l’industrie, de toutes les politiques sociales et publiques, sans oublier la santé, l’éducation, l’agriculture, les ressources naturelles….tout simplement l’avenir de la planète et de l’humanité !!

Dans ce contexte historique difficile et dangereux, le mouvement syndical est plus que jamais, au cœur de toutes les perspectives et de tous les possibles, pour changer la donne. C’est plus particulièrement vrai pour le syndicalisme de transformation sociale qu’incarne la Cgt.

A ce titre, nous devons voir dans la réussite des manifestations des 1er et 15 mai le signe d’un regain de mobilisation des militant(e)s, des syndiqués et plus largement des salariés.

Alors que les deux précédentes Conférences Sociales nous avaient amené l’attaque contre le droit du travail et notre système de retraite, les annonces sur la prochaine Conférence Sociale des 7 et 8 juillet confirment la volonté du gouvernement et du patronat d’en faire un outil de validation du pacte de responsabilité mais également, d’une nouvelle attaque contre la Sécurité Sociale, les Services Publics et la Démocratie.

Il faut donc faire grandir la pression en multipliant les actions et mobilisations, dans l’objectif de construire le mouvement social d’ampleur qui s’impose !

Sur mandat du Comité Confédéral National, la Commission Exécutive Confédérale du 27 mai a donc confirmé une nouvelle semaine de mobilisations et d’initiatives de luttes dans la semaine du 23 au 27 juin, avec une journée forte de manifestation le 26 juin.

En lien avec les débats de la CE de l’UD du 21 mai, le bureau de l’UD appelle les syndicats à la mobilisation pour la réussite de cette semaine d’action et de la journée du 26 juin.

Tous ensemble et nombreux, on peut y arriver !

(Voir ci-après le plan de travail et de mobilisation)

APPEL pour le plan de travail et de mobilisation

de l’UD Cgt de la Haute-Garonne

  • Le matériel confédéral :

Un quatre pages confédéral est à disposition à l’UD place de l’Europe. Nous vous appelons à venir chercher les exemplaires nécessaires à sa diffusion massive dans toutes les entreprises et services. N’étant pas daté, ce 4 pages est diffusable sur une longue période y compris après le 26 juin.

  • Assemblées générales des syndiqués et salariés:

l’UD appelle à la tenue d’assemblées générales partout dans les syndicats entre le 10 et le 23 juin pour débattre du contenu de cette semaine et du 26 juin. Mais ces AG doivent également organiser concrètement la participation des militant(e)s à toutes les initiatives de préparation de l’UD.

  • La diffusion de masse à l’entrée des zones industrielles et d’activité :

Les tracts d’appel spécifiques au 26 juin sont en préparation. L’UD appelle à une diffusion de masse en supplément de celle des syndicats. Les diffusions auront lieu les 17, 18, 19 juin à partir de 7H30. Les zones industrielles et autres lieux choisis vous seront communiqués dans les prochains jours après contact et consultation des ULs.

D’ores et déjà nous appelons tous les syndicats et bases à prévoir des équipes pour ce trois dates si possible ou pour le maximum d’entre elles.

  • Affichage :

Des affiches seront prochainement à disposition des syndicats et des Uls au siège de l’UD. Nous vous appelons à venir les chercher pour collage dans les boîtes et territoires des Uls.

  • Campagne d’affichage de L’UD :

Comme pour le tractage, l4ud organise 2 soirées d’affichage les 17 et 18 juin. Rendez vous à l’UD à 19H pour un casse croûte avant le départ. Voir ci-jointe la composition des équipes telle que nous l’avions arrêté lors de la dernière campagne. Nous proposons de la reproduire, même si rien n’est figé. Ce sont essentiellement le périphérique et les grands axes sur Toulouse que nous visons, en supplément des syndicats et Uls. Renvoyez nous l’inscription des équipes svp afin d’organiser le côté matériel dans ce bonnes conditions.

Bonne mobilisation !!

Le bureau de l’UD

Tag(s) : #Communiqués CGT

Partager cet article

Repost 0