Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre ouverte au maire

Lettre ouverte à Jean Luc MOUDENC, Député Maire de la ville de Toulouse.

Monsieur le Député Maire,

Dans votre allocution lors du conseil municipal du 4 avril vous avez énoncé un certain nombre de principes auxquels vous êtes attaché.

Vous en avez citez notamment un à plusieurs reprises, celui de la démocratie.

La faire vivre au quotidien au sein de la collectivité pour le bien de tous les Toulousains. Vous avez d’ailleurs précisé l’estime que vous portez aux agents territoriaux de la ville, en soulignant leur sens du service public et leur attachement pour notre ville.

Faire vivre la démocratie, c’est aussi accorder une place privilégiée au dialogue social entre les politiques, votre administration et les organisations syndicales.

Ce même dialogue social a permis à la CGT de porter les attentes des personnels concernant la politique indemnitaire et les déroulements de carrière des agents.

Les 6 années passées ont été source d’avancées sociales importantes dans l’harmonisation des régimes indemnitaires. Les ratios d’avancements à 100% ont également permis à des centaines d’agents de bénéficier d’un déroulement de carrière bloqué depuis plusieurs décennies pour beaucoup d’entre eux.

S’agissant des régimes indemnitaires, ils ont augmenté substantiellement le pouvoir d’agents des agents territoriaux de la ville, à l’heure où au plan national le point d’indice est scandaleusement gelé depuis plus de 4 ans et que, est-il nécessaire de le rappeler plus de 75% des fonctionnaires territoriaux relèvent de la catégorie C. Ces derniers seraient les victimes d’une régression sociale sans précédent si la politique indemnitaire à la ville devait être revue à la baisse. De très nombreux agents nous interpellent à ce sujet qui est une source de forte préoccupation.

Votre prédécesseur a privilégié le dialogue social entre les syndicats et l’administration. Il n’a pas « simplement » appliqué les accords de Bercy retranscrits dans la loi de juillet 2010 pour la fonction publique. Il l’a privilégié et nous a permis de pouvoir exprimer certes des avis contradictoires, d’en débattre mais aussi et surtout de construire ensemble pour permettre de faire de l’agglomération toulousaine une ville attractive, accueillante, avec des services publics de qualité, adaptés aux besoins de la population avec le concours et le professionnalisme des agents territoriaux.

Le dialogue social c’est aussi laisser s’exprimer la démocratie dans les instances, CAP, CHS CT et au CTP au travers du maintien du paritarisme entre élus de la ville et représentants des personnels. La CGT est très attachée à cette forme de dialogue social et souhaite voir maintenir (comme s’y était engagé l’ancien Maire) un échange privilégié entre les élus de la ville et les organisations syndicales.

Le 4 décembre prochain les élections professionnelles auront lieu dans la fonction publique.

La loi de rénovation du dialogue social, permet le vote électronique par internet. Ce mode de vote a été source comme vous le savez de nombreuses difficultés lors des élections fonction publique de l’état et de la santé (baisse de participation du nombre de votants).

Le vote à l’urne est important pour la CGT. Ne pas le maintenir ce serait considérer les élections professionnelles comme une sous catégorie d’élections. C’est pour cela que la CGT vous demande de ne pas recourir au vote électronique par Internet et comme votre prédécesseur s’y était engagé, de maintenir le vote à l’urne (papier ou borne électronique).

Dans l’attente de vos réponses précises sur toutes ces questions et de vous rencontrer, recevez monsieur le Député Maire, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le secrétaire général

Laurent GOTTI

Tag(s) : #Elections prof. 2014

Partager cet article

Repost 0